Circulation alternée du mardi 6 décembre au Vendredi 9 décembre 2016 à Paris

Circulation alternée reconduite vendredi 9 décembre à Paris et dans 22 communes de la petite couronne pour le quatrième jour d’affilée en raison de la persistance de la pollution aux particules fines et au dioxyde d’azote. Véhicules aux plaques d’immatriculation impaires  autorisés à circuler.

Vendredi, seuls les véhicules dont le numéro sur la plaque d’immatriculation est impair

La circulation alternée reconduite jeudi 8 décembre en raison de la persistance de la pollution aux particules fines et au dioxyde d’azote  : seuls les véhicules aux plaques d’immatriculation paires sont autorisés à circuler.
La circulation alternée reconduite mercredi 7 décembre en raison de la persistance de la pollution aux particules fines et au dioxyde d’azote : mais cette fois, c’est au tour des véhicules aux plaques d’immatriculation impaires d’être autorisés à circuler.

La préfecture d’Ile-de-France a annoncé la mise en place de la circulation alternée mardi  6 décembre 2016 à Paris et dans 22 communes de la petite couronne en raison d’un pic de pollution aux particules et au dioxyde d’azote. Compte de la pollution élevée lundi 5 décembre 2016 et de prévisions météo pas favorables pour les jours suivants, aucune amélioration n’est attendue.

A noter, à Orgeval, le niveau de pollution était moins élevé mardi : niveau “moyen” pour les particules (PM10). Puis s’est dégradé en passant à “élevé” pour mercredi et jeudi.

Seuls les véhicules dont le numéro (pas celui du département) sur la plaque d’immatriculation est pair pourront circuler – la date du jour étant paire. Toute infraction est passible d’une contravention de 2e classe, soit une amende de 22 euros si elle est réglée immédiatement, le véhicule peut être immobilisé.

L’Île-de-France subit actuellement un important épisode de pollution de l’air dû à des niveaux soutenus en particules (PM10) et en dioxyde d’azote (NO2).

Les niveaux constatés sont essentiellement liés à des émissions locales plus importantes dues à la fois au chauffage domestique, notamment le chauffage au bois, et au trafic routier. En parallèle, les conditions anticycloniques (absence de vent, inversion de températures marquée et très basse) favorisent l’accumulation des polluants près du sol. Le vent présent ce week-end a permis de réduire, temporairement, les niveaux observés.

Les communes concernées :

– Dans les Hauts-de-Seine (92): Boulogne-Billancourt, Clichy, Issy-les-Moulineaux, , Levallois-Perret, Montrouge, Malakoff, Neuilly-sur-Seine, Vanves,

– En Seine-Saint-Denis (93): Aubervilliers, Bagnolet, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Pantin, Saint-Ouen, Saint-Denis.

– Dans le Val-de-Marne (94) : Charenton-le-Pont, Gentilly, Ivry-sur Seine, Kremlin-Bicêtre, Saint-Mandé, Vincennes.

Exceptions : Peuvent circuler les véhicules considérés comme «propres» (électriques, hybrides, fonctionnant au gaz) et les voitures transportant au moins trois personnes (Plus les véhicules de secours, …).