Le village d’Orgeval

Orgeval, village des Yvelines en Île-de-France, est entouré de forêts et proche de Poissy et Saint Germain-en-Laye, au carrefour de l’A13, l’autoroute de Normandie, et de l’A14, autoroute à péage qui débouche à la Défense. Il est bordé par une vaste zone commerciale. Des liaisons par bus, notamment scolaires, le relient à Poissy, Chambourcy et St-Germain-en-Laye.

Orgeval compte 6.200 habitants en 2015 (5.200 en 2001, 4800 en 1999 et 4500 en 1990) et environ 1.850 maisons et seulement 6% de logements sociaux. La population a été multipliée par 2,5 en 35 ans.

Orgeval est une ville “riche” avec taux de chômage (1999) bas de 6,8% contre 12,9% en France. Revenu moyen par ménage : 59.187€ / an contre 20 363€ / an en France. La population active représente 45% des habitants. Les cadres et professions intermédiaires représentent 62% de la population. Moins de 20% des 2.600 emplois offerts par les entreprises orgevalaises sont occupés par des habitants qui travaillent pour beaucoup à La Défense ou Paris.

Paris par la route :
A 13 Direction Rouen (ou Rn 13)- Sortie n° 7 Poissy puis Orgeval.
Ou : A 14 La Défense – Poissy – Orgeval. Temps de Parcours en voiture Orgeval / Paris Arc de Triomphe par l’A14 : Aller : 45min le matin, Retour : 40 minutes le soir (25 minutes dans les 2 sens quand le trafic est fluide sur tout le parcours).

Paris par le rail ou RER :
SNCF, Poissy – gare de Paris Saint Lazare : 20 minutes. Ou encore par la gare de Villennes : 23 minutes.
Ou : R.E.R. Ligne A5 Direction Poissy. Chatelet-Les-Halles / Poissy : 55 minutes.
Puis Prendre le Bus (15 min) ou votre voiture : 7 minutes.

Distances en km : Paris 31 – Mantes-la-Jolie 23 – Pontoise 22 – St-Germain-en-Laye 11 – Versailles 22.

Orgeval compte une école Primaire publique et une école Primaire privée. Liaison par bus et transports scolaires au collège public de Chambourcy, au lycée public du Corbusier à Poissy, au lycée privé de Verneuil-sur-Seine, Notre-Dame-des-Oiseaux, et à ceux de St-Germain, Institut-Notre-Dame et Lycée international.

Quelques chiffres sur Orgeval : Rang national (population) : 1.880e. Superficie : 15,33 km². Densité de population : 313 hab / km² contre 108 hab / km² moyenne française (MF).  L’activité économique est constituée essentiellement d’entreprises commerciales de moins de 10 salariés. Le secteur agricole recule fortement avec la fermeture de 25 exploitations en 12 ans. Les commerces de centre-ville se portent bien, la zone commerciale le long de la RN13 se développe.

Sa superficie est de 1.533 hectares. La commune compte 1.220 ha de zones naturelles dont 700 ha agricoles et 310 ha de bois. 20% seulement est en zone urbaine (y compris la zone commerciale). Elle compte 80 km de voies carrossables.

Altitude moyenne de 100 mètres. Son taux de natalité est de 8,8 /°° et son taux de mortalité de 5,7 /°°.

La taxe locative est de 7,1 % de la valeur locative cadastrale (vlc), la taxe foncière est égale à 7,73% de la vlc sur le bâti et de 46,7 % sur le non bâti.

Le blason d’orgeval est celui de Jean VII Enguerrand, abbé de l’abbaye d’Abbecourt d’Orgeval (ordre de Prémontré) vers 1550.

Quelques Orgevalais célèbres : Paul Strand (un grand photographe américain) qui vécut à Montamets, Didier Gustin (humoriste), Claude et Catherine Rich (acteurs), le regretté Alain Gillot-Pétré, M. Pierre Mesmer (grand résistant, haut fonctionnaire et académicien), la productrice d’Amélie Poulain, l’inventeur des radars fixes. Noëlle Murphy, grande cantatrice de l’Entre-deux-guerres, amie de Janet Flanner, vécut aux Bouillons et y reçut Ernest Hemingway John Dos Pasos, Zeldaa et Scott Fitzgerald. Drieu de la Rochelle a écrit d’étonnants passages sur Orgeval. Marc Chagall vécut au Château Rouge, La Maintenon, mariée secrètement à Louis XIV, “prenait les eaux” à l’Abbaye d’Abbecourt au XVIième, …

Le mot “Orgeval” d’origine celtique veut dire lisière de la vallée. Autre explication : on cultivait l’orge dans la vallée. Une source y fut sans doute exploitée par les Romains pour ses vertus thérapeutiques. Elle a été redécouverte d’ailleurs vers 1708 par le médecin de l’Abbaye. Malgré tout, son usage fut abandonné vers 1850 .

Mais sa première mention dans l’Histoire est la fondation de l’abbaye d’Abbecourt en 1180 par Gasce de Poissy, suzerain d’Orgeval. Cette abbaye d’hommes qui dépendait du diocèse de Chartres, située près de l’hôtel Le Moulin d’Orgeval, fut détruitevers le début du XIXe siècle. Orgeval possède de nos jours une église romane du XIe siècle avec une flèche et une tour octogonale. La nef est du XVIe siècle.

Jeanne d’Arc y passa en allant délivrer Poissy et on y rechercha l’or au début du XVIIe siècle – A vos détecteurs!

Plus récent, un piégeur a été mandaté cette année par la Mairie pour se débarrasser d’espèces aussi nuisibles – Hum – que les renards, les pies ou autres terribles lapins.

Orgeval, c’est aussi le nom d’un alpage dans les Alpes près de La Féclaz, une petite station, au coeur du Parc Naturel Régional des Bauges dans les Alpes, surtout réputée pour le ski de fond et adossée à une grande forêt. Celui d’un tout petit village dans l’Aisne en Picardie, près de Laon. Et enfin le nom donné à une piscine de Reims.


Pour toute recherche d’informations sur l’histoire Orgeval, nous vous conseillons de consulter :  le site internet de l’association Histoire d’Orgeval.